Où est passée l’âme de notre Bourg

Des fermetures et aucune anticipation

1- Fermeture du bar « le Saint Ange », du garage automobile, du fleuriste, de la crèche familiale… stop à la désertification du bourg ! Allons-nous encore continuer sur cette voie sans réagir avec force ?

 

2- Aucune anticipation et des erreurs : 2 exemples révélateurs au Bourg

  • Médecine générale : c’est parce que nous avons fait pression (sondage, témoignages de Seyssins) que la municipalité sortante s’est finalement décidée à agir en créant le cabinet médical fin 2018, mais 2 ans après le départ du dernier médecin généraliste !!!
  • Distributeur de billets : nous attendons son retour depuis plus de 2 ans. A ce jour il n’est toujours pas installé, ce qui pénalise beaucoup les habitants et les commerces

 

Un gros projet immobilier au bourg proposé par la municipalité sortante : nous avons besoin de logements, mais pas n’importe comment

  • 40 logements sociaux prévus dans le parc public « Charles de Gaulle » situé sous la médiathèque.
  • 50 logements privatifs prévus dans le parc privé de Royer. Quelle mixité sociale ? Pourquoi déclasser un parc public alors qu’il y a un fort potentiel foncier à proximité ?
  • Ces 90 logements impliquent une augmentation de près de 200 véhicules dans le bourg. La voie de desserte proposée ferait le tour du kiosque, pour passer ensuite entre la résidence des personnes âgées et la halte-garderie. Comment accepter une telle augmentation de la circulation automobile dans ce quartier déjà saturé et avec une population aussi sensible (retraités, petite enfance, familles) ?

 

Comment oser parler de « l’esprit village » ? Comment oser parler de notre beau cadre de vie avec de tels projets ? Comment faire confiance à l’équipe sortante qui dit avoir « l’expérience pour agir » ?

Les engagements que nous prenons pour le Bourg,
en concertation avec tous les acteurs :

  1. Reprendre la concertation « Cœur de Ville, cœur de Métropole »
  2. Ne pas déclasser le parc public « Charles de Gaulle » sous la médiathèque et le réaménager avec des jeux d’enfants, des bancs, des jardins partagés.
  3. Reprendre avec le propriétaire le projet immobilier de la Ronzy en recentrant toutes les constructions dans le parc privé et en proposant un accès direct depuis la rue de la Ronzy.
  • Relancer la concertation et le projet « Cœur de Ville, cœur de Métropole » avec un périmètre d'étude élargi pour une amélioration des conditions de circulation, de la qualité des espaces publics et des liens entre les différents lieux qui composent le bourg en :
  •  Créant un lieu de vie sain et sécurisé au cœur du village et autour du Kiosque avec des jeux, des bancs, des arceaux à vélo, des jardins partagés, des hôtels à insectes, des boîtes à livres, …
  •  Aménageant des espaces de stationnement réservés aux riverains ; Etendre les places de parking « bleues » avec disque horaire et contrôler le stationnement pour favoriser l’accès aux commerces ; Ouvrir le parking de la mairie au stationnement de courte durée (zone bleue) ; Proposer une voiture partagée pour réduire le nombre de véhicules à stationner dans le bourg (Citiz).
  •  Intégrant le futur projet sur l’espace « grange aux dames – ancienne poste » à construire avec les habitants. Faut-il un centre de santé pour regrouper tous les professionnels, un espace de co-working, une maison des assistant(e)s maternel(le)s, une nouvelle offre commerciale ? Il est important de prendre le temps durant ce mandat de travailler de façon intelligente avec les habitants et les professionnels pour dégager un projet utile qui participera fortement au dynamisme que nous voulons retrouver pour le cœur de village.
  • Travaillant pour un projet de signalétique pour les commerçants avec une meilleure visibilité.
  •  Favorisant linstallation d’un café associatif ouvert à tous dans l’ancienne Poste (étage) et de salles de réunions pour les associations et les particuliers (rez-de-chaussée) dès l’été 2021 (date du déménagement de l’école Saint Pierre).
  • Ouvrant l’espace public de la place du kiosque aux associations et aux particuliers pour : pratiquer une activité sportive de gymnastique, s’exercer à la zumba, proposer une animation musicale avec son groupe amateur, s’installer avec ses amis peintres le temps d’une toile, provoquer une animation collective, etc… autant de possibilités que chacun s’appropriera.
  • Impliquant les enfants dans la concertation pour les aménagements des espaces de jeux.

 

écouter

échanger

concevoir

partager

formaliser

Directrice de publication : Isabelle Comte-Delplace
Conception : Claix avec vous !